Vendredi 16 avril 2021 | 1 visiteur(s) & 0 utilisateur(s)
logo

Oh mine, 80's goodness!



COSMOCATS GO!




Bien souvent, les licences des années 80 ont donné lieu à des exploitations cashback sur la nostalgie des trentenaires plutôt décevantes.

Avec les Thundercats, ce constat défaitiste en prend pour son grade.

Tout d'abord, derrière cette itération 2011 nous trouvons la production talentueuse de Cartoon Networks, ce qui assure aussi la diffusion de la série et donc la sérénité de sa direction artistique sur son avenir.

Ensuite, Thundercats ne se contente pas uniquement de vous resservir la même chose avec un peu de DAO et un design modernisé, loin de là. Thundercats est clairement un produit artistique, la synthèse de nombreuses influences riches qui en plus parlent particulièrement à ma (notre?) génération.

Graphiquement, on a le dynamisme habituel des productions Cartoon Networks, le tout enrichi d'un souci du détail propre à l'animation asiatique ; le character design est d'une qualité égale, quel que soit le personnage, héros ou troisième couteau.

La musique est particulièrement impressionnante pour une série animée diffusée sur un réseau de chaînes plutôt orienté jeunesse ; on retrouve le souffle épique de compositions à la John Williams, des touches ethniques, et des ré-interprétations modernes du thème emblématique.

Mais là où cette nouvelle série Cosmocats va vous transporter, c'est dans la maturité des thèmes abordés, digne d'une grande série de science fiction.

L'inégalité d'accès aux ressources, l'écologie, l'utilisation éthique de la technologie, la haine raciale, l'esclavage, la pauvreté, la brutalité, la finalité de l'existence... Tout ça abordé dans un cadre qui peut être présenté à des enfants, une série distrayante et qui aborde des points importants pour se créer une conscience sociale? Eh oui, rien que ça. Le tour de force, c'est que ces thèmes sont exploités comme il faut sur la durée d'un épisode, ou sous-tendent simplement le paysage crédible de l'univers de cette nouvelle série, sans empiéter sur l'aspect long-terme (d'un épisode sur l'autre) de l'intrigue.

L'univers en lui-même mérite le détour, western, films d'arts martiaux, heroic fantasy et science fiction se mêlent sans faute pour créer un environnement épique et ne reniant aucun aspect de l'imaginaire... Comme le dit le sage Jaga "Magie? Technologie? Bien plus que ça."

Sur tous ces points, Thundercats 2011 est un hommage vibrant rendu par la génération qu'a bercé l'original à tous ses héros ; mais aussi un constat des divergences existant entre les idéaux qu'on lui a inculqués dans des dessins animés très manichéens, et le monde plutôt inquiétant où ils élèvent leurs enfants aujourd'hui.
Auteur : guinch
Date : 19.11.2011, 20h59
Modif : 19.11.2011, 20h59
<- -> liste liste
Motorisé par R3.3.3 Tali